Ma participation à la « Longue Route 2018 » – Le film –

Si la finalité de la « Longue Route 2018 » était de faire un tour du monde à la voile en solitaire sans escale et sans assistance, il ne faut pas oublier qu’il y a toute une histoire (qui remonte à 50 ans) à l’origine de ce projet et que pour chaque participant il existe également tout un vécu, avant de s’aligner sur la ligne de départ, qui a déjà représenté pour chacun une véritable aventure.

Dans un de mes précédents articles Lire la suite Ma participation à la « Longue Route 2018 » – Le film –

Retour à la case départ

La mise à l’eau, bien que tardive (22 octobre), car j’attendais toujours des pièces essentielles pour le mât qui ont eu bien du mal à arriver, s’est bien déroulée.

Aussitôt donc, l’avitaillement a été commandé et une fois celui-ci réuni, livré, rangé dans Eden et inventorié (le 25), le départ a eu lieu le samedi 26 octobre.

Mais une période de beau temps (ensoleillé et peu venté) Lire la suite Retour à la case départ

Mise à l’eau d’Eden, jour J moins…

Les marins ne sont pas superstitieux mais…

Crédit photos de l’article : J.L. Poisson

Une étape importante approche : la mise à l’eau d’Eden, et même si la date prévue pour le départ pour la « Longue Route » (aux alentours du 15 septembre) est dépassée de quelques jours, tout se met en place.

On voit l’importance, dans ce genre de projet qui se mènera en solitaire, de ne devoir compter que sur soi-même et souvent Lire la suite Mise à l’eau d’Eden, jour J moins…

Dernière ligne droite avant la mise à l’eau

Tout fini par arriver !

Même si les listes des choses à faire ont la fichue habitude de s’allonger par le bas au fur et à mesure qu’on raye les choses déjà faites, il arrive tout de même un moment où on se surprend à se dire « Ben il ne reste que ça, est-ce que je n’ai rien oublié ? ».

Alors effectivement une étape primordiale va bientôt avoir lieu Lire la suite Dernière ligne droite avant la mise à l’eau

Mes partenaires : L’AQUAPHILE

Après les retours d’expériences des participants à la « Longue Route 2018 », partis l’année dernière, certains ont du se mouiller au sens propre du terme en étant obligés de plonger pour faire des réparations sur la partie immergée du bateau ou encore pour se dépêtrer de filets de pêche dérivant (voir à ce sujet le récit de David qui est resté coincé plusieurs dizaines d’heures et qui a eu bien des difficultés à se libérer).

Mais plus simplement, il peut être nécessaire, Lire la suite Mes partenaires : L’AQUAPHILE

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer